Interview n°1

Interview N°1

Composé en 1978 dans les studios du GRM, cette pièce explorait alors un rapport nouveau entre un instrumentiste et un environnement électro-acoustique de type « paysage sonore » fait de sons concrets mixés et ordonnés en un discours composé, mais reconnaissables parce que peu ou pas transformés par les techniques de studio.

C’est alors l’instrumentiste qui inscrit son jeu dans le discours enregistré de type radiophonique et se trouve de fait, en direct, dans une situation inversée où il questionne le support enregistré diffusé par les hauts parleurs.
La parole en langue d’Oc, le tailleur de vigne et son fils, le ressac des vagues sur les grèves de sable, le marteau du forgeron d’un village des Corbières mêlés à la réverbération des salles de l’abbaye de Fontfroide et d’autres séquences encore, apparaissent comme autant d’éléments « naturalistes » qui témoignent de la « signature » du son d’un pays, mixé par le vent du nord qui comme le disait Joseph Delteil souffle où il veut.

Henry Fourès