Ô Feu

Ô Feu

version pour piano, orgue de barbarie et sons enregistrés sur support.
A l’origine, cette pièce a été conçue pour le tambourin polytimbral de Carlo Rizzo, un traitement électroacoustique enregistré sur support et un dispositif pyrotechnique synchronisé réalisé par les établissements Ruggieri.

Commande de l’EDF cette pièce fut créée sur le barrage du Monteynard.
La possibilité d’utiliser l’incroyable richesse synamique de l’orgue de barbarie et sa capacité à produire exactement des processus rythmiques très complexes m’ont amené à écrire une deuxième version pour le concert.
Pierre Charial en a réalisé l’écriture sur carton perforé.
Cette pièce est en trois parties et utilise outre le matériau instrumental des matériaux concrets et électroniques.